N’avez-vous pas l’impression que tout vous touche d’une façon excessive , vous vous sentez submergé, tout s’emballe, cela va trop vite et vous n’êtes plus maître de la situation !

 

Vous avez vite les larmes aux yeux, un rire nerveux au mauvais moment, cela ne se passe pas comme prévu alors angoisse assurée, une réflexion et vous vous sentez attaqué (e), des bruits ou des lumières fortes, vous devenez irritable… Vous restez coincé sur ce ressenti et impossible d’en sortir. Cela tourne et retourne dans votre tête, l’anxiété devient insupportable.

Tout vous touche, tout vous atteint, tout vous perturbe. Tout… mais parfois, un rien y arrive aussi. C’est pourquoi votre entourage vous perçoit comme quelqu’un d’intense, voire même d’excessif, et à fleur de peau. Les émotions mais aussi un surréaction du corps, tout circule vite, vous sursautez au moindre bruit, à un frôlement. Tout est perçu comme agressant,  anxiété, insomnie, fatigue peuvent en découler.

Soyez rassuré, vous n’êtes pas malade, c’est un état qui fait partie de votre personnalité et qui se nomme « hypersensibilité »

Alors comment faire pour gérer la situation et ne plus se sentir comme le funambule sur son fil ?

 

N’essayez ni de troquer ni de « gérer » votre hypersensibilité mais au contraire accueillez la et apprivoisez-la !

 

« Qu’est-ce que signifie apprivoiser ? » « c’est une chose trop oubliée dit le Renard, ça signifie créer des liens… »

A. de Saint Exupéry le petit prince.

Faites la paix et changez votre regard . En effet, derrière l’hypersensibilité, se cache l’empathie, la bienveillance, l’intuition et la créativité…  soyez une mère bienveillante pour cet aspect de votre personnalité. Au lieu de voir une faiblesse et de culpabiliser faites en une force !

L’anxiété est souvent ressentie, donc stress et nervosité en découle. Compréhensible : que de choses circulent dans votre tête et dans votre cœur, à la vitesse de chevaux emballés !

 

C’est ce que j’ai vécu pendant des années, en me demandant souvent si j’étais normale jusqu’au jour où j’ai eu envie de prendre soin de moi comme une mère attentionnée aurait pu le faire.

J’ai trouvé deux solutions pour retrouver le calme intérieur dont j’avais besoin pour vivre ma vie plus sereinement : les élixirs floraux du docteur Bach et la Sophrologie.

 

Les Elixirs floraux travaillant sur l’émotionnel, m’ont aidé à traverser les tempêtes qui m’agitaient en m’aidant à prendre conscience du déséquilibre de mon état émotionnel, l’accueillir et l’intégrer. Je dois dire que j’ai pris souvent Pine, le pin pour m’aider à dépasser ma culpabilité.

La Sophrologie, apprentissage de l’équilibre intérieur m’a permis de m’épanouir et d’être en harmonie avec moi-même et mon environnement.

Elle m’a permis le « bien vivre du quotidien ».

J’ai appris à solliciter, à prêter attention à mon corps et ainsi éveiller des sensations qui m’ont fait prendre conscience de ma force, mon énergie pour pouvoir exprimer sereinement mon potentiel.

Mi-mars, je proposerai un atelier sur le thème de l’hypersensibilité.

 

 

La thérapie florale vous intéresse ?